Top pub
Top pub

Mozambique : des terroristes menacent le projet gazier au Nord

Dans la province du Cabo Delgado, au Nord-Est du Mozambique, des rebelles jihadistes se sont approchés des infrastructures du projet gazier.

Voilà plusieurs années que les terroristes ont investi le Mozambique, et plus particulièrement la province du Cabo Delgado. Située au Nord-Est du pays, elle est frontalière avec la Tanzanie. C’est aussi en partie dans cette zone que se situe le projet gazier. Les ressources sont essentielles pour l’économie du pays. Mais un peu comme partout en Afrique, la masse des hydrocarbures attire les terroristes djihadistes. Ces derniers ont pris place dans la province et cherchent à chasser la population locale.

Au début du mois, Total a dû faire évacuer ses employés en raison de la présence des rebelles. Le PDG du groupe français, Patrick Pouyanné, a d’ailleurs rencontré Filipe Nyusi. Le président mozambicain l’a assuré que la province du Cabo Delgado serait sécurisée… L’intérêt de Mayotte en tant que base arrière devient évidente. Le renfort de la Marine Nationale pour sécuriser les intérêts français dans la zone ne pourra effectivement pas partir d’ailleurs.

La position des pays africains est en train d’évoluer. Le risque terroriste n’est plus nié dans les instances de gouvernance, et Maputo peut compter sur des soutiens. États-Unis, Afrique du Sud et France ont déjà parlé d’une aide. La Tanzanie lutte désormais avec le Mozambique contre les rebelles des deux côtés de la frontière.

Articles associés