janvier 25, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La série Askip revient avec un jeu concours sur Facebook

Du 12 janvier au 26 mars, la série Askip sera diffusée sur la chaîne YouTube du Répéma et un jeu concours aura lieu sur Facebook chaque semaine. L’objectif est de sensibiliser les Mahorais.es aux questions de contraception et de petite enfance.

Askip il y a quiz ? Plus qu’une interrogation, c’est une affirmation. La série Askip revient le 12 janvier sur les écrans des Mahorais.es, pour aborder plusieurs questions liées à la périnatalité. Le feuilleton avait déjà été diffusé en 2019 à la télévision, pour une dizaine d’épisodes. Le but était toujours le même : sensibiliser la population mahoraise aux thèmes de la contraception, de la grossesse et de la petite enfance.

A partir du 12 janvier donc, Askip proposera un épisode par semaine sur la chaîne YouTube du Répéma (Réseau périnatal de Mayotte). Ces épisodes, à visée éducative, comporteront à chaque fois une question. Un quiz auquel les viewers pourront répondre sur la page Facebook du Réseau périnatal de Mayotte. Parmi les bonnes réponses, un tirage au sort sera effectué, et un gagnant sera ainsi désigné chaque semaine.

Des goodies sont à remporter pour les heureux tirés au sort.Ce dispositif s’étalera jusqu’au 26 mars, de nombreuses et nombreux gagnant.e.s pourront donc profiter de cette nouvelle série d’épisodes proposée par Askip et le Répéma.

La périnatalité à Mayotte, une question fondamentale

Ce dernier est implanté depuis 2009 sur l’île. Le réseau périnatal de Mayotte a pour objectif premier d’informer la population mahoraise sur la sexualité et la parentalité. Il s’agit en fait d’orienter au mieux les personnes ayant besoin d’y voir un peu plus clair, que ce soit sur la contraception d’urgence, comme la pilule du lendemain, les Infections Sexuellement Transmissibles (IST), l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG), la parentalité, la grossesse, l’allaitement, et plus largement le soin de l’enfance.

Ces thèmes sont d’une importance conséquente à Mayotte, territoire à la démographie grimpante. Connue comme « la première maternité de France », l’île au lagon a de nombreux problèmes en matière de contraception. Les conséquences ? Des IST plus répandues qu’en métropole, et surtout, un nombre d’enfants par femme très élevé. Les problèmes liés à l’éducation de ces enfants et au bien-être de ces derniers découlent indirectement de cela.

Une série à visée éducative

D’autre part, l’aide apportée aux jeunes mamans est essentielle à Mayotte, celles-ci pouvant être rapidement déboussolées. Enfin, la question de l’avortement, ou en des termes plus exacts l’IVG, est encore un peu taboue sur l’île. La région est en effet majoritairement musulmane, et certains courants de l’Islam considèrent l’avortement comme haram.

La grossesse, qu’elle soit volontaire ou pas, est donc parfois difficile à vivre pour les jeunes Mahoraises, qui se voient aussi confrontées à la culture réprobatrice de leur famille et de leurs proches quant à l’IVG. La série Askip, au travers de son jeu concours sur les réseaux sociaux, pourrait donc servir, à son échelle, à décomplexer les consciences et à rendre plus avertie la population de l’île.

Articles associés