Top pub
Top pub
Top pub

ARS : l’épidémie de dengue se poursuit et s’accélère à Mayotte

09h48 :

Capture d’écran 2020-02-18 à 09.49.53

Le coronavirus capte l’attention de la planète entière et ce, jusqu’à Mayotte, mais il ne doit pas faire oublier l’épidémie de dengue qui se poursuit dans le département. Ainsi, entre le 25 mars 2019 et le 12 février 2020, pas moins de 1089 cas de dengue ont été confirmés par le laboratoire du Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) ou par Test Rapide d’Orientation Diagnostique (TROD).

Bien que l’incidence diminue dans le nord, les villages de Dzoumogné et Mtsamboro concentrent la majorité des nouveaux cas. Dans le Grand Mamoudzou, Mtsapéré, Cavani et plus récemment Kawéni semblent être les foyers les plus actifs. Les villages de Mramadoudou et Chirongui sont particulièrement touchés dans le sud. A ce stade, seuls des cas sporadiques sont déclarés à Petite-Terre et dans le Centre.

Quelles sont les préconisations pour les professionnels de santé ?
Dans les zones où la circulation virale n’est pas établie (Petite-Terre et Centre), il est recommandé de confirmer biologiquement chaque cas suspect de dengue pour permettre la détection de nouveaux foyers.
Dans les zones où la circulation virale a été mise en évidence, les cliniciens du CHM sont invités à se référer à la procédure diagnostique du laboratoire hospitalier (conduite à tenir devant un syndrome dengue-like).
Le traitement de la dengue est symptomatique : douleur et fièvre peuvent être traitées par du paracétamol. En aucun cas, l’aspirine, l’ibuprofène ou autres AINS ne doivent être prescrits.
L’épidémie se poursuit, il convient donc de rester vigilants.

Lire l’article complet dans France Mayotte matin du jour
Pour vous abonner à France Mayotte matin, envoyer un mail à [email protected]

Samuel Boscher

Articles associés