janvier 28, 2021

Top pub
Top pub

Aérien : deux appels d’offre sur la piste longue et l’aérogare

20h17 :

aeroport-Mayotte

La DGAC vient de publier un nouveau marché via le SNI A ayant pour objet la réalisation de prestations d’assistance à maîtrise d’ouvrage au regard de la piste longue : le projet avance donc bel et bien. En parallèle, Edeis publiait le 19 novembre dernier un appel d’offre concernant l’extension de l’aérogare, pour une montée en puissance de celle-ci et une mise en conformité du système bagage. Deux appels d’offre qui témoignent d’une évolution certaine de l’aérien à Mayotte.

Nul besoin de raconter l’histoire de la piste longue tant le sujet défraie la chronique depuis longtemps déjà. Néanmoins, nombreux sont les impatients – voire les découragés – à l’idée de voir la piste allongée émerger un jour, et ce en dépit des annonces d’Emmanuel Macron lors de sa visite sur le sol mahorais. Pourtant, il y a bel et bien de l’avancement sur le sujet. La Direction Générale de l’ Aviation Civile publiait cette semaine un nouveau marché, via le SNIA (Service national d’ingénierie aéroportuaire) visant à préparer et poursuivre l’information et la participation du public au projet de construction de la piste. Un marché dont l’objet est la maîtrise d’ouvrage pour la mise en place de la consultation et de la communication associée, comprenant également la mise à disposition des moyens matériels et humains à la bonne réalisation des réunions avec le public.

Ainsi, le lauréat du présent marché devra définir une stratégie de consultation du public et du plan de communication, fournir une assistance pendant la consultation du public, aider à en faire le bilan et participer à l’enquête publique. Un soutien et un accompagnement à la DGAC donc, consistant en un pas supplémentaire dans la procédure complexe qui mènera, à son terme, à la création de cette fameuse piste.
Du nouveau également du côté d’Edeis, qui publiait le 19 novembre dernier un appel à candidatures pour recevoir un groupement d’architecte et un bureau d’étude d’ingénierie pour une mise en conformité de l’aérogare prévue pour octobre 2022. Des travaux qui concerneront principalement le système de bagages, tous les équipements de convoyage et de système des bagages derrière l’enregistrement. « On profite de ce projet pour augmenter la capacité
de l’aérogare, pour avoir une aérogare dimensionnée
» nous explique t’on du côté d’Edeis. Un projet qui s’avère néanmoins être un projet à tiroirs, dans la mesure ou le budget et les prévisions de trafic ne sont pas au rendez-vous pour 2020, difficile d’avoir de la visibilité pour 2022.
Concrètement, dans l’avis d’appel à candidature, la surface totale du projet concerne 2000 m2. Mais étant un projet à tiroir, il y a une fourchette : au plus faible, le projet pourrait concerner 800 à 900 mètres d’emprise au sol au rez de chaussée. Et si les fonds nécessaires sont au rendez-vous, le projet pourrait être développé jusqu’entre
1500 et 2000 m2 selon le responsable infrastructures et maintenance d’Edeis. A l’heure actuelle, la salle d’embarquement est de 900m2 : le projet pourrait permettre de l’augmenter de 150 à 300 m2.
Une montée en puissance interessante puisqu’elle atteste, au même titre que les avancées sur le dossier de la piste de longue, du développement aérien à venir pour Mayotte. Et lorsque l’on sait que le secteur aérien représente la clé de voûte du développement insulaire, ces nouvelles sont de bon augure pour le 101ème département.

Mathieu Janvier
France Mayotte matin

Pour recevoir le journal France Mayotte matin, tous les matins de la semaine, dans votre boîte mail, n’hésitez pas à demander les conditions d’abonnement, en envoyant un mail à [email protected]

Articles associés