janvier 22, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

A la recherche de solutions concrètes contre la délinquance

124541775_1800970826733994_531313603305243825_o

7h04 – Les premières Assises de la Sécurité et de la Citoyenneté de Mayotte, organisées par la Ville de Mamoudzou, la Préfecture de Mayotte et le Conseil Départemental, en partenariat avec l’Association des Maires de Mayotte, ont débuté ce lundi 9 novembre à Mamoudzou. Elle se poursuivront aujourd’hui.

Cet événement sur deux jours entend réunir les différents acteurs institutionnels, du tissu associatif, du monde économique et de la société civile, afin de co-construire des solutions concrètes pour aller vers un climat apaisé sur le territoire.

Les ateliers participatifs constituent ainsi un temps fort des Assises, en permettant de définir une stratégie de lutte contre les violences urbaines et la délinquance. De nombreux citoyens et acteurs du territoire ont également pu participer à des enquêtes, ateliers et forums précédant l’événement, et ont enrichi les Assises de leurs réflexions et témoignages. En introduction, le président Soibahadine Ibrahim Ramadani s’est félicité de cette démarche collective, de son originalité, pour répondre aux attentes justifiées de la population.

“Cette initiative vient compléter et étoffer les démarches entreprises à partir de mars dernier, lors de la présentation d’un plan de sortie de crise au Conseil départemental sous l’égide du Préfet. Le Département a pris un certain nombre de mesures préventives ou liées au vivre ensemble comme par exemple : la mobilisation des cadis et du Conseil cadial pour assurer la médiation au sein de nos quartiers ; l’organisation de réunions de quartiers avec des associations ; les mesures prises pour agir contre la violence dans les transports scolaires ; mais aussi le soutien aux associations œuvrant dans le domaine de la jeunesse et de l’insertion (plus de 3 millions d’euros en 2019), ou encore les moyens consacrés à la question de l’enfance en danger (coût global des actions menées en 2019 s’élevant à plus de 19 millions d’euros)” indique le Conseil départemental.

Un plan d’actions et un document présentant le diagnostic de la situation sera soumis à tous les partenaires institutionnels à l’issue des Assises.

Articles associés