janvier 25, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Afrique du Sud : 73 kilos d’or dans un avion venant de Madagascar

73 kilos d’or en lingots ont été trouvés dans un avion privé venant de Madagascar. Un trafic qui comporte encore des zones d’ombre…

Ce début d’année 2021 était marqué par la découverte d’une grande cargaison d’or à bord d’un avion privé, à Johannesburg, en provenance de Madagascar. Contrebande isolée, ou trafic d’ampleur ? Si l’enquête suit son cours à ce jour, plusieurs personnes ont été interpellées, et des doutes planent sur l’organe de régulation de l’aviation civile malgache, ainsi que sur la compagnie ayant loué l’avion aux trafiquants présumés…

Si Madagascar est bien connue pour ses richesses naturelles, à l’instar du continent qui la jouxte, il n’est de richesses qui n’inspirent pas la tentation. C’est ainsi que la contrebande malgache a de beaux jours devant elle, bien qu’épisodiquement mise à jour par les services de la douane.

73 kilos en lingots

Il s’avère que l’exportation d’or est stoppée depuis octobre, selon le ministère des mines et des ressources stratégiques malgache. Pourtant, cela n’a pas empêché une cargaison de 73,5 kg d’or d’être découverte par les douaniers de Johannesburg dans les bagages d’un avion privé loué auprès de la compagnie STA après qu’il ait quitté Madagascar le 31 décembre dernier.

L’avion, en provenance de Tuléar, contenait à son bord trois personnes. C’est en inspectant les valises des voyageurs que les douaniers de Johannesburg découvraient les lingots. Les trois trafiquants présumés ont été interpellés par les forces de l’ordre Sud Africaines, identifiés par la liste des passagers de l’avion loué. Sur cette liste, figuraient également deux autres noms, qui se sont manifestement désistés au dernier moment.

L’hypothèse a été soulevée par le secrétaire d’État à la gendarmerie nationale malgache que ce désistement de dernière minute a été décidé pour éviter une surcharge de l’appareil. Un désistement qui sous-entend que les pilotes de la compagnie STA avaient une idée précise de la nature de la cargaison ? La thèse est suivie par les enquêteurs.

Des deux autres noms de la liste, l’un a pu être interpellé le 5 janvier dernier et placé en garde à vue par la douane malgache. L’autre a pu échapper aux forces de l’ordre et serait toujours en cavale sur la grande île. Mais l’enquête n’est pas encore terminée. L’organisation du voyage reste teintée d’interrogations, notamment quant aux autorisations de vol : L’avion s’est envolé de l’aéroport d’Antananarivo-Ivato vers Tuléar, avant de prendre la direction de Johannesburg. Mais à ce jour, les vols internationaux restent limités aux aéroports de Nosy-Be et d’Antananarivo.

Cela prendra certainement beaucoup de temps avant que le vrai du faux ne soit démêlé dans cette affaire reprise allègrement dans la presse locale et régionale. La question de la restitution de la cargaison à l’Etat malgache devra se poser rapidement, ainsi que celle de la provenance précise de cette précieuse marchandise…

Un article de Mathieu Janvier, à retrouver dans le France Mayotte Matin du vendredi 8 janvier 2021.

Articles associés