novembre 30, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

29 juillet 2021, le jour où l’humanité a fini de tout consommer

 

La pandémie de Covid dont la quatrième vague préoccupe le monde entier catalyse toutes les attentions. Pendant ce temps, les maux de la planète se poursuivent, comme en témoigne le Kéré dans le Sud de Madagascar où la famine, due au réchauffement climatique, menace plus d’un million de personnes.

 

De manière plus globale encore, hier, le 29 juillet a été marqué par le jour du dépassement… Cela signifie que l’humanité a dépensé toutes les ressources que la Terre peut régénérer en un an. 6 mois et 28 jours auront suffi quand en 1970 ce jour survenait le 29 décembre.

 

“Face à cette dette écologique tout le monde peut agir. Le Conseil départemental prendra ses responsabilités pour la fabuleuse biodiversité de Mayotte. Une délégation à la transition écologique a même été créée. Ensemble luttons pour faire reculer cette date fatidique et symbolique !” indique le conseil départemental qui semble s’impliquer de plus en plus. Il était temps, et il reste à espérer qu’il ne soit pas déjà trop tard.

 

Mais ces efforts ne doivent pas passer que par l’action politique, le sens civique de chacun doit aussi être profondément marqué…

 

Articles associés